La nouvelle normalité


Mon peuple, depuis que cette pandémie est malheureusement apparue plusieurs fois, j'entends l'expression: "c'est la nouvelle normalité". Et puis je me demande: que voulez-vous dire, que signifie «la nouvelle normalité»?

J'ai peut-être tort, dépassé, perdre le focus du nouveau langage, éloigné de la manière nouvelle et moderne d'être de la société, mais je suis désolé, je refuse d'accepter cette nouvelle façon de ressentir la vie. Les médias, à tout moment, parlent d'une «nouvelle normalité», sans toutefois clarifier le sens de cette expression.

Dites-moi alors, comment envisager sereinement, une «nouvelle normalité», où l'on voit des gens perdre leur emploi, beaucoup, sans même pouvoir se nourrir, un nombre croissant de personnes infectées par ce terrible virus, beaucoup de vies perdues, nous avons rester à l'écart des gens qu'on aime, étudier quelque chose de presque impossible, des professionnels de la santé épuisés, des hôpitaux aux soins compromis, un manque de fournitures, bref, un tableau chaotique, trop triste.


Cependant, ce qui m'impressionne le plus, c'est le comportement d'un grand nombre de personnes, qui agissent comme si de rien n'était, promouvant des fêtes (célébrer quoi?), Des foules sur les plages, sans tenir compte des règles de distance, sans porter de masque, ou c'est-à-dire, en plus de ne pas se protéger, ils servent de véhicule pour propager le virus et, souvent, victimiser les membres de leur propre famille.

Ce qui est normal pour moi, que j'ai toujours connu, se traduit par une grande prise de conscience que nous sommes responsables de nous-mêmes, mais aussi de nos pairs, lorsque nous sommes égoïstes, voyant ce type de pensée comme normal: «c'est bien pour moi , celui qui veut être danois ».

Certes, il appartient aux responsables gouvernementaux de fournir tous les moyens pour lutter contre cette situation, en prenant le commandement concernant l'achat de vaccins, en dégageant des fonds pour l'acquisition d'intrants, en soutenant la structure hospitalière, les professionnels de santé, en promouvant des campagnes plus efficaces pour guider la population, mais c'est aussi aux gens d'être conscients de leurs responsabilités, l'économie a besoin de la collaboration de tous pour que le pays puisse à nouveau croître et que nous puissions récupérer des emplois. Et, pour moi, c'est NORMAL.


Je m'appelle Sonia Maria, je suis originaire de Rio, avec une grande fierté, avocate, femme d'affaires. Dans mon temps libre, j'aime lire de bons livres, danser, voyager, sortir ensemble. Et je suis une personne très obstinée, je sais être patient, en fait, la patience est essentielle pour que nous n'abandonnions pas nos objectifs.